Symbole de joie et de fertilité en Asie, le bambou affiche mille vertus. Il apporte une note d’exotisme et de fraîcheur à votre intérieur. Autant de points qui font désormais du bambou un incontournable de la déco.

Originaire d’Asie tropicale, le bambou est une plante géante dont on dénombre plus de 1 300 espèces ! Très décorative, elle a l’avantage de pousser très vite. Le bambou est très prisé car très léger, il est aussi très simple à utiliser.

Grâce a sa croissance rapide, sa capacité de régénération sans engrais ni pesticides, le bambou se positionne comme le « bois du futur ». C’est la plante qui génère le plus de biomasse dans le temps le plus court. Elle pousse trois à quatre fois plus vite que n’importe quel bois pour un rendement beaucoup plus important.

Il se positionne comme un matériau alternatif et permet de diminuer le trafic de bois qui représente un gros marché.

Un produit qui vient de loin

Le bambou est entré en Europe par la petite porte du jardin dans les années 70 et s’affirme  dans les maisons les plus design. On le retrouve partout et il décline son côté zen et écolo sous de nombreuses formes.

Bien que certaines espèces soient cultivables en Europe, les bambous actuellement contenus dans les produits présentés comme « écolo » viennent d’Asie, d’Inde ou encore d’Amérique latine…

Avec ces importations longue distance, l’empreinte carbone du bambou en prend un sacré coup…

Pour autant, exclure tout ce qui est fabriqué en Asie n’est pas non plus la solution à une consommation 100 % durable.
 D’autant que la culture de cette plante fait vivre des milliers de familles et peut être vendu dans le cadre du commerce équitable.

Un matériau polyvalent

Le bambou est de plus en plus utilisé comme matériau : en parquet ou en palissade par exemple mais aussi comme matériel d’architecture ou pour les échafaudages en Asie.

Montrant ses cannes partout, il est de plus en plus adopté par les designers pour développer de nouveaux meubles tels que chez Sensai, une marque qui privilégie une démarche éco responsable.

La vaisselle en bambou, elle, a l’avantage d’être très légère. La gamme Biobu d’Ekobo, propose des assiettes, bols et gobelets réutilisables. Fabriqués à partir de chutes de bambou récupérés, ils constituent une alternative intéressante au plastique et à la vaisselle jetable .

La high tech aussi est touchée par le bambou pour ce qui est des matériaux extérieurs de certains ordinateurs, ainsi que pour des claviers et des souris.

Des fabricants utilisent aussi cette matière pour proposer des coques de smartphone, conférant à ces objets une touche plus « nature ».

Les fibres de bambou peuvent également servir à la fabrication de papiers de luxe, preuve qu’il ne se cantonne pas à des objets bon marché.

Voilà une tige qui n’a pas fini d’envahir l’univers de nos maisons.

Les faux frères

Ne pas confondre le bambou avec la canne de Provence (Arundo donax)

Souvent confondue et vendue comme étant du bambou le Pogonatherum paniceum

et le Dracaena appelé « canne de Chine », sont actuellement à la mode.

Texte : Sophie Poncin

Follow me on :